Le partage des dépouilles

partage

[Bible, proverbe 16-19]

L’Algérie est en train de payer ses graves échecs nationalitaire, étatique, économique, politique. Et ses divisions internes qui en sont la conséquence, la dévastent littéralement. La situation de notre pays, même si les circonstances ne sont pas les mêmes, rappellent celle de la Turquie, l’homme malade du 20ème siècle.

Le plus inquiétant n’est pas que l’Algérie connaisse une crise ou des crises multiples, mais l’absence d’une solution qui permette au pays de s’en sortir sans grave cataclysme. La situation est d’autant plus inquiétante qu’il semble que les maîtres du pays se sont, de nouveau, accordés sur le partage des dépouilles.

« L’élection » présidentielle peut maintenant se tenir, sauf « accident », après que l’on ait convoqué toutes les fausses sorties ; les chasses sont bien gardées. Le Pouvoir protège toujours ses intérêts vitaux et trouve toujours un modus vivendi, bien que provisoire, pour maintenir sa domination.

Dans quelques jours, le corps électoral sera convoqué et « l’élection » aura lieu avec la participation de prétendus opposants qui vont même féliciter le vainqueur, alors que le prochain Président de la République comme le précédent, le prédécesseur de celui-ci et le prédécesseur du prédécesseur sont installés par la fraude à El Mouradia.

Du côté de ce que l’on appelle l’opposition, c’est le vide, sans idées et sans action significative.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s