Mouloud Hamrouche défend un monde qui n’existe plus

hamrouche_1

Dans un texte, sans portée stratégique, alors que l’on attend d’un ancien Premier ministre et d’un candidat à la Présidence de la République d’indiquer une vision, à défaut de proposer une alternative à TINA (There is not alternative), face à la soumission au nouvel ordre mondial, à la dictature du marché et aux nouvelles technologies qui suppriment les frontières terrestres, Monsieur Mouloud Hamrouche néglige la réalité du monde où le stato-nationalisme non seulement recule mais est, pour le moins, ébranlé.

En lisant le texte de Monsieur Mouloud Hamrouche, j’espérais, en vain, une détermination de sa part à la destruction inéluctable des frontières terrestres constitutives de l’Etat-nation westpalien pour lequel il plaide. Il n’évoque pas du tout cette évidence. Par quelles autres « frontières » faut-il remplacer les frontières terrestres pour que la Nation algérienne continue d’être ? La question lui est posée.

S’il a bien caractérisé l’Etat westphalien par l’homogénéisation des populations, des territoires et de la pratique religieuse voire linguistique, il ne dit pas, malheureusement, pourquoi l’Etat que « l’homme du 19 juin » construisait est en ruines pour ne pas dire qu’il est tombé en désuétude. C’est son obsolescence, dont il situe les responsabilités de façon partiale, qui fait de notre pays une proie menacée par le fameux droit d’ingérence, lequel sape la souveraineté des Etats faibles, divisés, où les revendications linguistiques, culturelles voire religieuses ont fait éclater l’Etat national.

L’Etat westphalien face aux transformations par la guerre ou par « consentement » interne perd son bien-fondé de 1648 par la régionalisation qui s’impose et l’abandon d’une part significative de la souveraineté de l’Etat.

Monsieur Mouloud Hamrouche ne peut ne pas savoir que l’Etat national westphalien vit ses derniers moments à cause des nouvelles technologies, l’économie numérique, la finance mondiale, le changement climatique, l’économie du bien commun etc…

S’il doit y avoir une autre alternative à TINA, et il y en a une, Monsieur Mouloud Hamrouche l’évacue d’un revers de main pour renvoyer à l’ancien monde qui est en train de se dissoudre.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s