Pour le 9ème vendredi, la 9ème symphonie de Beethoven

 

Ce neuvième vendredi au cours duquel le peuple algérien a montré, de nouveau, sa détermination de faire tomber le système. Seul source du pouvoir, il a clamé, haut et fort, ne pas vouloir, dans le contexte actuel, de « représentants » qui ne sortent pas de ses rangs, et ne pas vouloir de négociations avec  le Régime.

Conscient des enjeux, le peuple algérien ne veut absolument pas de « la solution chilienne », dénie toute tutelle de l’armée et que la solution la plus conforme à ses revendications, contrairement à ce que serine Madame Houari Boumédienne, est le retour de l’armée dans ses casernements.

Hier, c’est l’hymne à la joie (9ème symphonie) qui a retenti dans toutes les villes et les douars d’Algérie. Il faut faire attention que le pouvoir ne nous joue le requiem.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s