Effondrement de l’immeuble de la Basse-Casbah : le pouvoir responsable et coupable

Ce n’est pas la première fois que des immeubles s’effondrent dans la Casbah, faisant des victimes parmi les populations les plus pauvres de notre pays. Le pouvoir central, la wilaya d’Alger, la Daïra de Bab-El-Oued et la commune de la Casbah sont les responsables et les coupables de la perte de ses vies humaines.

Tout le monde savait que les immeubles de ce type, qui n’ont jamais été rénovés, allaient s’effondrer un jour ou l’autre et que les victimes seraient nombreuses. C’est ce qui vient de se passer, hélas. Que cet effondrement meurtrier relève de la négligence de l’Administration locale ou étatique ou, comme disent déjà certains responsables, de la « fatalité », les différents ministres de l’habitat, les différents walis d’Alger, les différents chefs de la daïra de Bab-El-Oued et les différents présidents de l’APC de Bab-El-Oued doivent être traduits devant la justice pour rendre compte de leur négligence et leur implication dans ce drame national.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s