La trêve sera rompue demain

Alg_jeune

Le peuple algérien a observé une trêve de quarante-huit heures pour la célébration de l’Aïd el Fitr. Le pouvoir n’a pas profité de ce répit pour annoncer l’annulation de ses décisions très majoritairement rejetées.

L’état-major qui semble s’accrocher à sa stratégie dangereuse, ne fait aucun cas de la rupture du peuple algérien d’avec l’obéissance contrainte. Il continue à user de pratiques qui relèvent des mêmes pratiques que celles du bandit.

Gaïd-Salah et les autres généraux de l’état-major sont encore dans une logique de menaces et maintiennent l’Algérie dans l’âge paléontologique de la société de commandement.

Il est clair, face à l’entêtement du pouvoir, que le peuple algérien sortira pour son seizième vendredi tout aussi massivement que les semaines précédentes afin d’accentuer la pression sur ceux qui ont pris le pouvoir par les moyens de la force, pour que le nouveau monde algérien naisse enfin.

Dans « Les enfants du nouveau monde » (roman, 1962, Julliard), Assia Djebar écrit que les Algériens « attendent l’heure de la naissance, du véritable éveil. Ils sont les enfants du nouveau monde, ceux pour qui la conscience et l’espoir ont triomphé de la peur. »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s