Les étudiants répondent à Gaïd-Salah

Après leur imposante manifestation du 19 mai, en commémoration du 63ème anniversaire de l’appel d’Amara Rachid aux étudiants et aux lycéens de rejoindre la révolution, ainsi qu’en souvenir de la grève des études et des examens organisée par l’UGEMA du 19 mai 1956, les étudiants sont, de nouveau, sortis aujourd’hui, tout aussi massivement, pour répondre à l’obstination déraisonnable et à l’arbitraire de l’état-major de maintenir son calendrier que l’immense majorité du peuple algérien rejette. Lire la suite « Les étudiants répondent à Gaïd-Salah »

Gaïd-Salah mène l’Algérie vers le pire

La Constitution n’est pas le Coran. Vouloir tenir une élection présidentielle au risque de provoquer une nouvelle guerre dans le pays, parce que les millions d’Algériens qui ont publiquement exprimé leur volonté d’organiser une Constituante ne l’accepteront jamais, est criminel. Le général Gaïd-Salah en sera le seul responsable et répondra de ces actes devant une justice libérée. Lire la suite « Gaïd-Salah mène l’Algérie vers le pire »

Etudiants : La mémoire libérée

 

 

Pas à pas, les Algériens reprennent leur destin en main. Hier, les étudiants, à l’occasion de la commémoration du soixante-troisième anniversaire de l’appel d’Amara Rachid aux étudiants et aux lycéens de rejoindre la révolution et de la grève illimitée à laquelle l’UGEMA (Union générale des Etudiants Musulmans Algériens) avait appelé, se sont réappropriés cette date mémorielle confisquée jusqu’ici, comme toutes les autres dates et lieux de mémoire, par le système. Lire la suite « Etudiants : La mémoire libérée »

Lettre de Taleb, Benyellès et Ali-Yahia : Du positif et du négatif

Ahmed_Taleb

 Le constat que font les trois personnalités est bon, et chacun d’entre nous le partage. Beaucoup l’ont dit, le fait le plus remarquable et sans doute le plus important, est que cette révolution en marche, a reformé l’unité du peuple algérien et fait germer, de nouveau, le sentiment d’appartenir à la même nation. Et la lettre d’Ahmed Taleb-Ibrahimi, Rachid Benyellès et Abdennour Ali-Yahia, le note avec force. Lire la suite « Lettre de Taleb, Benyellès et Ali-Yahia : Du positif et du négatif »

Le peuple sait que la révolution ne se fait pas à moitié

Assemblée_constituante_2

Nous l’avons constaté hier encore. Plus la société avance à grands pas vers la démocratie dans la cohésion, le Régime rétrécit, perd du terrain et ses nerfs. Gaïd-Salah peut jouer les pères Fouettard, son destin est scellé. Il rejoindra, dans les plus brefs délais, toute l’équipe de la malfaisance. Lire la suite « Le peuple sait que la révolution ne se fait pas à moitié »