Le choix d’un militaire pour la présidentielle par « l’opposition »

ali ghediri

Georges Clémenceau ne voulait pas même confier la gestion de la guerre à des militaires. « La guerre ! C’est une chose trop grave pour la confier à des militaires », disait-il. C’est lui, comme Président du Conseil, donc en tant que politique, qui s’en est chargé. Dans notre pays, certains, inconscients ou intéressés ?, veulent confier l’Etat, c’est-à-dire le pouvoir régalien, rien que ça, à un militaire éradicateur. Lire la suite « Le choix d’un militaire pour la présidentielle par « l’opposition » »

Publicités

Totalement d’accord avec Jacques Attali sur la démocratie de l’humilité et du respect

attali

L’Algérie n’est pas encore passée, concrètement, de la société d’autorité à la société de libertés. Les Algériens non seulement ne votent pas, mais leur vote, lorsqu’ils votent, est détourné. La fraude électorale est un legs d’Edmond Nagealen qui fit du trucage un système de gouvernement. Les dirigeants algériens n’ont pas rompu avec cette tradition coloniale.  Lire la suite « Totalement d’accord avec Jacques Attali sur la démocratie de l’humilité et du respect »

Mouloud Hamrouche défend un monde qui n’existe plus

hamrouche_1

Dans un texte, sans portée stratégique, alors que l’on attend d’un ancien Premier ministre et d’un candidat à la Présidence de la République d’indiquer une vision, à défaut de proposer une alternative à TINA (There is not alternative), face à la soumission au nouvel ordre mondial, à la dictature du marché et aux nouvelles technologies qui suppriment les frontières terrestres, Monsieur Mouloud Hamrouche néglige la réalité du monde où le stato-nationalisme non seulement recule mais est, pour le moins, ébranlé. Lire la suite « Mouloud Hamrouche défend un monde qui n’existe plus »

Un mouvement politique auquel j’adhérerais volontiers

chômeurs

J’ai appris que des militants de plusieurs organisations issues du peuple, et, singulièrement, du Mouvement national pour la défense des chômeurs du sud qui a organisé des manifestations impressionnantes notamment à Ouargla, vont créer un Mouvement populaire dont l’objet fondamental est de défendre l’autodétermination du peuple algérien. Lire la suite « Un mouvement politique auquel j’adhérerais volontiers »

Quelles leçons tirées du putsch du 11 janvier 1992 ?

tirer

Il y a, au moins, cinq leçons à tirer de cet événement funeste que rien ne justifiait. Même ceux qui ont, comme le Rassemblement pour la Culture et la Démocratie, appelé à l’intervention de l’armée pour interrompre le processus électoral après la nette victoire du Front islamique du salut, dénoncent, a posteriori, cet acte criminel, lequel a entraîné la mort de 200.000 à 300.000 Algériens, la disparition de 20.000 à 25.000 autres, des massacres massifs etc… Lire la suite « Quelles leçons tirées du putsch du 11 janvier 1992 ? »

Le groupe Ennahar est-il fini ?

ennahar_tv_1

Le groupe de presse d’Anis Rahmani s’est développé à une vitesse exponentielle, à telle enseigne que son influence dans le Pouvoir est réelle. Les derniers événements qu’il a abusivement médiatisés : enregistrement d’un colonel du DSS humilié, menaces envers le patron de ce service de renseignement et tapage démesuré à la suite de l’arrestation de journalistes et d’artistes contre lesquels une plainte avait été déposée par le Directeur général d’Ennahar, restent en travers de la gorge de ses défenseurs qui n’avaient pas encore digéré l’affaire Rachid Boudjedra. Lire la suite « Le groupe Ennahar est-il fini ? »