L’Afrique, le nouvel espace vital des puissances ?

Ce qui se passe en Algérie ne peut pas laisser les puissances qui se partagent le monde territorialement ou qui l’influencent, indifférentes. Elles agissent partout pour préserver ce que le géographe allemand Friedrich Ratzel avait appelé au XIXème siècle leur « espace vital ». Dans les années 70, Henry Kissinger avait déclaré que « l’espace vital » des Etats-Unis comprenait tout le Moyen et le Proche Orient et englobait l’Afrique du Nord. Lire la suite « L’Afrique, le nouvel espace vital des puissances ? »

Le non-système algérien : Mouloud Hamrouche rejoint Ahmed Ben Bella

Système

Nous parlons tous de « Système » lorsque nous parlons du pouvoir établi à Alger. Bien que difficilement définissable, malgré le travail scientifique de Ludwig von Bertalanffy et Ervin Lázló notamment, sur « La théorie générale des systèmes », nous appelons généralement « système » un ensemble d’éléments reliés entre-eux. Si nous en restons-là, le « système » algérien est un « système ». Lire la suite « Le non-système algérien : Mouloud Hamrouche rejoint Ahmed Ben Bella »

Le peuple : unité dans la diversité pour le même projet

De jour en jour, le peuple algérien construit son unité. Cette unité se construit parce que le peuple accepte sa diversité et intègre ses minorités. Il montre depuis le 22 février une attitude fédératrice, réunificatrice, cohésive, particulièrement les jeunes parce qu’ils se connaissent et se reconnaissent à travers les réseaux sociaux. Lire la suite « Le peuple : unité dans la diversité pour le même projet »

C’est à l’armée de s’adapter aux exigences populaires

 

La société algérienne est en train de se redéfinir ; il s’agit d’un processus d’émancpation, d’une sortie des tutelles, quelles qu’elles soient. Et ce que le mouvement révolutionnaire nous fait entendre, de façon aussi claire qu’audible, c’est sa volonté, sa détermination à participer, de façon directe et active, à la vie démocratique du pays en train de naître. Lire la suite « C’est à l’armée de s’adapter aux exigences populaires »

L’implacable répression d’une magistrature phalangiste

Drapeau

Hier, les magistrats « jugeaient » en cagoule, envoyant des innocents à l’échafaud. Ce corps atteint jusqu’aux os par la corruption, est servile et faible avec les puissants, implacable et fort avec les faibles. Sali comme il l’est par l’argent qui le corrompt, il ne pouvait que prononcer les condamnations qu’il a infligées ce mardi 12 novembre à 2 heures du matin à des jeunes filles et des jeunes garçons, dont beaucoup sont étudiants. Lire la suite « L’implacable répression d’une magistrature phalangiste »

La révolution, quels effets sur la vie intellectuelle du pays ?

Intellectuels

Le monde intellectuel algérien est atone. Depuis près de neuf mois d’une révolution politique sans précédent, aucun travail théorique n’est fait et aucune idée n’a émergé. Les intellectuels dont la fonction est de donner du sens au mouvement révolutionnaire, de lui donner des perspectives et lui ouvrir des horizons, sont, sans doute, de la même manière que le pouvoir, dans une déréliction psychologique profonde. Lire la suite « La révolution, quels effets sur la vie intellectuelle du pays ? »

La contre-révolution par une élection stratocratique

armée-algérienne-généraux1

There is no alternative to democracy ; il n’y a pas d’alternative à la démocratie. La stratocratie algérienne croit pouvoir se substituer à elle-même par une élection présidentielle qui tient des principes de la guerre. Dans l’histoire, notamment dans l’histoire contemporaine, le politique et le militaire ont presque toujours entretenu des rapports conflictuels et d’influence. Les coups d’Etat militaires ont jalonné l’histoire de nombreux pays du monde. Lire la suite « La contre-révolution par une élection stratocratique »