Mettre le système hors d’état de nuire

Fin_sys

Dans l’avertissement à son livre « La légalité : dialogue philosophique », Louis Veuillot écrit : « Je ne pensais pas que la légalité sous laquelle nous vivions encore le 2 décembre [1851, coup d’Etat de Louis-Napoléon Bonaparte], à cinq heures du matin, fût éternelle. La voyant morte, je ne me sentis point disposer à la pleurer. Elle nous tuait, on l’a tuée […] ». Lire la suite « Mettre le système hors d’état de nuire »

Les élections sont inconcevables dans la dictature algérienne

Grève_gen

Abdelkader Bensalah et Nourredine Bedoui ne comptent pas ; ils sont là où ils sont « à l’insu de leur plein gré« , selon la formule d’un cycliste français accusé de dopage, devenue célèbre. Quels pouvoirs ont-ils pour imposer au peuple algérien des élections qu’il rejette catégoriquement ? Lire la suite « Les élections sont inconcevables dans la dictature algérienne »

Le peuple exige que l’on accomplisse sa volonté

Le philosophe russe Nicolas Berdiaëv (ou Berdiaeff) disait : « La force n’est pas et ne peut pas être la source du droit et de la vérité ». Gaïd-Salah impose sa loi par la seule force en fonction de ses seuls intérêts. Sa démarche est de mettre en place des « institutions » qui le protège et protègent les siens. Rien d’autre. Lire la suite « Le peuple exige que l’on accomplisse sa volonté »

Louisa Hanoune : l’incarcération problématique

Hanoune_2

L’incarcération de Louisa Hanoune pose beaucoup de problèmes, notamment politiques et juridiques. Emprisonner une cheffe de parti sans dire les raisons pour lesquelles elle a été embastillée qui, plus est, par un tribunal militaire, dépasse l’entendement. Cela ne peut, a priori, être interprété autrement que comme un règlement de comptes et un avertissement aux politiques. Lire la suite « Louisa Hanoune : l’incarcération problématique »

Gaïd-Salah veut un 5ème mandat par substitution

Cinquième_mandat

L’intransigeance de l’état-major à vouloir à tout prix passer par l’article 102 ne peut mener qu’à l’embrasement. Des millions d’Algériens refusent ce processus confiscatoire de la souveraineté populaire. La seule route que le peuple veut prendre est celle de la transition politique, laquelle exige l’abandon de la présidentielle du 4 juillet. Lire la suite « Gaïd-Salah veut un 5ème mandat par substitution »

Un Ramadan décisif !

Ramadan_Karim

Bien sûr, les calculs du pouvoir en place est de voir la Révolution citoyenne s’affaiblir voire s’arrêter pendant ce Ramadan ; les discours lénifiants d’un Gaïd-Salah à Oran et d’un Bensalah, décidément de plus en plus ridicule et insignifiant, à Alger, ne changeront rien à la détermination du peuple algérien de poursuivre sa marche vers la démocratie directe. Lire la suite « Un Ramadan décisif ! »